Que sommes nous en train de devenir ?

Le bon vieux bricolage préfigure en fait une nouvelle discipline majeure. Acquérir de nouvelles connaissances, des savoir faire, utiliser des outils et des matériaux en nombre limité, construire à plusieurs en partageant, en mettant en commun. Le web, numérique de la connaissance, ne permet pas cela; il le facilite, l’amplifie, l’horizontalise. Puis, le numérique des objets, les Fablabs, les solutions hardware opensource se rajoutent à cette vague majeure de l’humanité. Probablement maîtrisés au début par des pionniers et de petits comités, ces techniques vont progressivement se diffuser dans la société par porosité. Ainsi outillés, ces collectifs humains seront parfaitement adaptés à la complexité du monde, à sa réalité imprévisible et chaotique. Les entreprises verticalisées constateront trop tard que leur créativité et leur potentiel d’innovation ne sont plus à l’intérieur mais à l’extérieur. Le bricolage deviendra un Art de se tisser aux autres et d’être soi : la bricologie.

463px-El_cerebro_según_Fludd

La révolution numérique est un événement philosophique majeur

Toutes ces ressources, ces moyens sont élaborés sur le même principe, celui des communs (vidéos Michel Bauwens et Valérie Peugeot). C’est la quatrième évolution dans l’histoire de l’humanité (vidéo de Michel Serres). La culture orale a permis à de petits collectifs de s’organiser pour vivre ensemble, produire nourritures, énergies et villages. Puis aidés par l’écriture, villes, empires et premières organisations sont apparus. La capacité à reproduire des connaissances, procédures et des principes d’organisation par l’imprimerie ont donné naissance à des entités plus grandes, gérant des systèmes plus complexes dans des environnements prévisibles et stables.

Puis le numérique engendre la 4ème évolution. Comme le dit Pierre Lévy dans la préface du livre l’être et l’écran, « la révolution numérique ne concerne pas tant les apparences, ou l’observable, que le système organisateur de nos perceptions, de nos pensées et de nos relations, leur nouveau mode d’apparition ». La révolution numérique n’est pas seulement un événement technique, mais un événement philosophique majeur, qui modifie nos structures perceptives et reconfigure notre sens du réel.

Nous sommes en train d’évoluer

Aujourd’hui, s’inventent de nouvelles formes de propriétés intellectuelles, de nouvelles formes politiques, de nouveaux modes de collaboration et de création en grand nombre, elles jettent les bases d’une nouvelle humanité mieux adaptée aux problèmes et enjeux d’aujourd’hui. Plus horizontale, basée sur les compétences intrinsèques de chacun, utilisant des modes d’apprentissages individualisés (dont les MOOC sont l’émergence), l’accès à des plateformes de ressources sera la norme. Aujourd’hui déjà nous pouvons financer des projets de pair à pair, partager tous les produits et services, produire et partager des connaissances. Demain, nous produirons des monnaies avec des caractéristiques adaptées à chaque besoin, des indicateurs de réputations et d’influences représentant nos réseaux et nos talents. L’individuation, capacité à être pleinement soi-même, et le collectif, capacité à être soi par les liens que l’on tisse avec les autres. Le moi et le nous. La résilience, l’adaptabilité et la sérendipité en seront les bénéfices. Nous sommes en train d’évoluer, de perdre des capacités cognitives notamment la mémoire, pour en gagner d’autres aujourd’hui inconnues.

Et pour vous, que sommes-nous en train de devenir ?

Advertisements
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Que sommes nous en train de devenir ?

  1. Le bricologue, traduction néologique élegante du « hacker’ anglophone ?
    http://en.wikipedia.org/wiki/Hacker_(programmer_subculture)

  2. trami dit :

    cette bricomania cérébrale s’ accompagne désormais du désir d’entreprendre, du plaisir de partager

  3. Marc Tirel dit :

    Merci Gabriel pour cette synthèse …
    Je connaissais le très poétique manifeste du « bris colisme » de Philippe Zana ainsi que ses oeuvres qui valent de s’y arrêter ! cf ici : http://www.patricezana.com/?p=104 et là: http://alternatives.blog.lemonde.fr/2013/02/24/le-bris-colisme-art-populaire-patrice-zana-z-titreur-d-elite/
    … et maintenant grâce à toi la bricologie …
    Les 2 ont de l’avenir

  4. Ping : Bricolons-nous ! (1/2) | Bricologie & Sérendipité

  5. Ping : Que sommes nous en train de devenir ? | Instructional design

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s